TOME & JANRY, LES ASSISTANTS DE MES ASSISTANTS…

Greg : « Au départ, c’était une bande de copains qui avaient envie de travailler ensemble : Turk, De Groot, Hermann, Hachel, Dany, Dupa, Wasterlain (épisodiquement) et quelques autres. Dans le studio Hergé, on faisait du Hergé, et chez Peyo du Peyo. Dans mon studio, j’essayais de susciter des vocations personnelles, et parfois en me battant avec les gars. C’est ainsi que lorsqu’il est arrivé, Dany ne rêvait que d’histoires de gangsters. Je lui ai dit qu’il devait plutôt faire dans la poésie, et on a fait « Olivier Rameau ». Mais pour revenir à la notion de rumeur, on a prétendu à la fin du studio que « l’esclavagisme à la Greg allait enfin prendre fin », ce qui était complètement faux. Tout a toujours été clair entre les divers collaborateurs, et on s’amusait vraiment beaucoup !


Et à propos d’assistants, j’ai appris un jour que Tome et Janry avaient aussi été mes assistants. En fait, ils travaillaient avec Dupa, qui était lui-même mon assistant, mais je ne savais pas qu’il les avait embauchés. Ils se sont notamment occupés des décors de l’Age ingrat. »
(CBD N°88 – mars 1990)

Tome : « Francis a d’abord proposé à Janry de devenir son assistant. Janry devait partir faire son service militaire et il fallait le remplacer auprès de Dupa. Comme j’étais son copain, ce fut moi. Quand Janry est revenu du service, nous sommes restés ensemble quelque temps et nous faisions les décors de « Cubitus », de « Niky », mais aussi d’« Achille Talon » (et Chlorophylle), car Dupa était l’assistant de Greg et nous refilait ce travail. Nous avons seulement produit quelques gags pour lui, ainsi que pour Turk et de Groot dont nous étions aussi les assistants. Ils nous encourageaient à fournir quelques idées qu’ils nous achetaient, mais qu’en général ils remaniaient complètement. Je ne me souviens que de quelques gags, comme celui où Léonard invente un minuscule ordinateur qui nécessite toute une pièce pour être alimenté en énergie, ou celui où Cubitus cherche du boulot et devient gardien dans un chenil où tous les chiens le traitent de traître, ou encore cette histoire de haie que Cubitus fait grandir à toute vitesse avec de l’engrais et dans laquelle il découpe une espèce de château fort ! Il y en a eu quelques autres, mais c’était insignifiant par rapport à leur production; et ces années d’apprentissage restent, pour moi, un excellent souvenir. »
(Gilles RATIER – http://bdzoom.com/…/les-premieres-cases-de-l%e2%80%99oncle…/)

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :