L’aventure du studio Greg

(Entretien trouvé sur le site de Hermann : http://www.hermannhuppen.be/ )

Voici une interview accordée par Greg à propos de l’aventure de son studio

– Les As ont rencontré un énorme succès auprès des lecteurs de VAILLANT, puis plus tard de PIF

–A tel point que j‘ai dû fournir jusqu’à quatre pages par semaine de cette série… Quatre pages, en plus du reste ! Les éditions Vaillant ont même édité un recueil petit format consacré aux As. Heureusement, je n’étais pas seul…

(dessin : Comanche – Red Dust – Greg – Hermann)

– Justement, qui a travaillé sur cette série?

– Le premier a dû être Mittéï. Ensuite, j’ai engagé Dupa qui était alors en première année aux Beaux-Arts. Je ne sais pas comment il avait trouvé mon adresse, mais il est venu me présenter des dessins. J‘ai commencé par pointer mon doigt sur un dessin en lui demandant ce qui il représentait. Comme il m’a répondu << Un cheval >>, je lui ai dit: <<Vous vous rendez bien compte que si je suis obligé de vous poser la question, c’est qu’/ly a comme un défaut ! >> Il est reparti très vexé avec ses dessins sous le bras. Je me revois encore dire à Robert Pire : «Encore un qu’on ne reverra plus !» Pas du tout, le week—end suivant, il est revenu avec un très beau cheval ! Ce réflexe m’a bien plu.
Je lui ai demandé ce qu’il faisait de ses vacances et, comme il ne faisait rien de spécial à part dessiner, je lui ai proposé de venir le faire chez moi. Il nous a donné un coup de main pendant deux mois en dessinant les cadres, en coupant du papier et en gommant… Je crois que la chose la plus pénible de ce métier, c’est de gommer. J’ai horreur de ça… Un demi-siècle de gommages ! A la fin août, il avait tellement fait de progrès qui il était capable de dessiner des décors. Je lui ai donc proposé de rester: <<Si vous retournez aux Beaux—Arts, vous apprendrez sans doute un métier, mais ce ne sera sûrement pas celui de dessinateur de bande dessinée. >> Dupa m’a répondu : «Je vais en parler avec mon papa…» J’ai vu arriver son papa qui avait lui-même été dessinateur dans un journal de patronage, PAT, avec un style bizarre mais amusant, comme ce qui paraissait avant la guerre. Pour lui, c’était un revenu de complément. Un peu inquiet, il se demandait si dessinateur de bande dessinée était un vrai métier dont pourrait vivre son fiston. C’est comme ça que Dupa a commencé à travailler pour moi, alors qu’il n’était âgé que de seize ans et demi.

– Qu’était-ce donc que le studio Greg?

– Je n’étais pas encore rédacteur en chef de TINTIN, mais mon dada était déjà de mettre en piste des jeunes dessinateurs. J’avais loué un petit appartement transformé en atelier où j’avais engrangé beaucoup de documentation, que certains dessinateurs venaient m’emprunter. Un jour, j‘ai décidé de réserver cette documentation aux dessinateurs qui viendraient travailler sur place. C’est ainsi qu’est né le fameux studio Greg qui n’a jamais eu aucune existence légale, puisque chacun y travaillait en son nom.

– Comment avez-vous découvert Dany?

– Dany, qui habitait la région liégeoise, avait aidé Mitté’i sur Rouly—la-Br/se, l‘histoire d’un petit mousse que j’écrivais pour lui à l’époque. J‘avais également vu une de ses illustrations représentant un cow—boy qui dormait au soleil. Je lui ai écrit un petit mot pour le féliciter de son travail. Mitté’i m’a annoncé qu’il effectuait son service militaire. Le lendemain de sa sortie de la caserne, Dany passait chez moi pour savoir si j’avais du boulot à lui proposer.

– Et Bob de Groot et Turk?

– Ils se connaissaient déjà, mais ils ne faisaient pas encore équipe. lis habitaient le quartier et à force de les voir, je leur ai proposé du travail…

– Qu‘est devenu Jean-Marie Brouyere?

– C‘était un marginal… C’est le seul qui n‘ait pas tenu le coup. J’étais trop exigeant

– Il paraît que vous étiez très dur…

–Plus que je ne le pensais mol—même. En fait, je crois que je leur ai fait gagner des années, mais je ne me rendais pas compte à quel point j‘étais sévère. J‘ai des remords!

– Comment se passait le travail au studio Greg?

– Nous nous rendions mutuellement des services que nous chiffrions plus ou moins. Je collectais à livre ouvert l’argent auprès des clients, puis je redistribuais à chacun. Lorsque Cubitus, Olivier Rameau ou Robin Dubois ont été lancés, c‘est moi qui ai signé les contrats. Sur le plan juridique, je suis donc l’auteur de ces séries! Certains dessinateurs extérieurs au studio ont cru que j‘allais abuser de cette situation, ce que je n’ai jamais fait: je n’ai bien entendu jamais ressorti ces contrats lorsque Dupa ou Turk et de Groot ont de décidé de faire cavalier seul. A l’époque, les éditeurs signaient plus facilement un contrat pour moi que pour un auteur encore inconnu et c‘est uniquement pour cette raison que nous procédions ainsi. Le studio Greg n’avait rien d’une usine de << Productions Greg >> : chacun travaillait pour soi en donnant de temps en temps un coup de main aux copains. Il m’est par exemple arrivé de mettre en couleurs des gags de Cubitus… De son côté, Dupa a parfois réalisé seul des gags d‘Achille Talon. Une fois: le gag de ce cheval de course qui n’y connaît rien du tout aux sports hippiques, mais qui faitjuste les courses avec son cabas… Dupa a réalisé de nombreux décors de Talon et beaucoup de lettrages. Le lettrage de Dupa est superbe et il parvient à l’exécuter à une vitesse que j’envie, car cela me prend aujourd’hui encore un temps fou.
Au début, je dessinais seul la voiture de Talon. Le jour où je me suis rendu compte que je l’avais dessinée dans toutes les positions possibles, je l’ai confiée à Dupa. Peu à peu, il l’a fait évoluer et elle est devenue plus ramassée. Dupa est un passionné de voitures anciennes: il en collectionne quelques-unes dans son garage… Dupa a d’ailleurs animé une rubrique automobile dans ACHILLE TALON MAGAZINE… Et c‘est à l’occasion de cette rubrique qu‘il a découvert que cette fameuse voiture – que j’avais choisie au hasard en feuilletant des catalogues – était une De Dion Bouton qui avait été commercialisée en Angleterre sous le nom d’Achilles, ce qui ne s’invente pas !

– Au début des années soixante-dix, le studio Greg au grand complet sort un album très attachant: une adaptation d’Alice au pays des merveilles…

– Un jour, Raymond Leblanc m’a convoqué sur le champ dans son bureau: «J’ai une affaire, il n‘y a que vous qui puissiez faire ça… Voilà: je prends une option sur les droits de distribution pour la France et la Belgique d’un nouveau film adapté d‘Alice au pays des merveilles. Je voudrais que vous en fassiez une bande dessinée. Il faudrait que vous voyiez le film. Pourriez-vous aller à Londres demain?» Nous avons pris l‘avion avec un directeur du Lombard, sans Leblanc qui avait la grippe. Arrivés en Angleterre, nous avons très mal mangé puis on m’a fait monter tout seul dans une Rolls Royce. Le chauffeur m’a conduit dans une salle de projection privée où je me suis profondément ennuyé devant une énième version live du roman de Lewis Carroll… De retour à Bruxelles, Leblanc m’interpelle: « Et alors ? » Moi: « Et alors, ça n’intéressera que les Anglais ! C‘est beaucoup trop britannique… D‘ailleurs, le roman n‘a jamais fait un tabac chez les Latins : ce film en fera encore moins un !» Lui: « Non, non… Vous vous trompez, vous verrez !» Je ne me suis pas trompé du tout. Le film a fini par passer deux fois par semaine en matinée, de deux à quatre, dans un cinéma bruxellois… Entretemps, comme Leblanc tenait toujours à son idée et qu‘il voulait un album de quarante-quatre pages trois semaines après avoir passé sa commande, j’ai fait appel aux gars du studio…

– Trois semaines?

– Oui, Je suis rentré et j’ai dit: «On va voir si le studio existe ou pas, tout le monde s‘y met !» J’ai écrit l’adaptation, c‘est- à-dire le scénario et les dialogues, Dany a dessiné Alice et quelques autres personnages, Dupa a dessiné les animaux, Turk et de Groot ont dessiné les décors et Hermann lui-même a collaboré au dessin… l‘album est sorti sous le nom de Daluc et Turbo: Dany, Luc Dupa, Turk et Bob de Groot…

(dessin : Comanche – Red Dust – Greg – Hermann)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :